De mal en pis - Alex Robinson

Publié le par fleurchoufleur

http://www.images-chapitre.com/ima0/original/043/1534043_9403865.jpg Une BD de 602 pages en noir et blanc avec un crayonné de comics c'est loin de vendre du rêve. Surtout quand on aime pas trop la BD. Bon je vais pas mentir non plus, c'est pas trop mon cas. Je suis plongée dans la BD depuis toute petite. J'ai commencé aux Schtroumpfs et autres Lucky Luke et en grandissant j'ai cherché des trucs un peu plus originaux.

 

Ma méthode de recherche est pas super compliquée. Je vais dans ma librairie de quartier et puis je prends une BD qui m'intrigue, qui est un peu originale. Depuis quelques jours, ma méthode a été largement réduite à néant par la découverte de la sublime Pénélope Bagieu qui sévit pour le compte de "madmoizelle.com" dans la section chroniques BD. Cette fille est géniale et ce site super bien fait, n'hésitez pas à faire un tour (filles comme garçons). 


http://www.madmoizelle.tv/v3/category/chroniques-bd 

 

Bref sur les conseils de notre chère Pénélope, me voilà avec un pavé de BD. Le genre de truc hyper risqué pour moi parce que quand j'ai une BD dans les mains je la lâche plus jusqu'à ce que j'ai posé mes yeux sur la dernière case. J'ai commencé à la lire hier soir. Effectivement je l'ai pas beaucoup posée depuis et je l'ai fini.

 

J'étais très étonnée de voir à quel point je me suis prise au jeu de cette BD. L'intrigue est toute simple, un jeune adulte qui rentre dans le monde du travail et son entourage. Un truc un peu à la FRIENDS ou à la How I Met Your Mother dit Pénélope. On va pas se mentir c'est pas exactement ça. Il y a pas autant d'humour, de jeux de mots mais il y a quand même une espèce de molécule qui te rend complètement accro au truc du début à la fin. Tu t'identifies aux personnages et forcément après t'as envie de savoir ce qui leurs arrive. Je pense que ça parle encore plus aux artistes ou aux "wanna be", plus particulièrement à ceux qui sont dans le monde de la BD. 

 

Je suis quand même assez puriste et j'ai beaucoup de mal avec le noir et blanc mais là, j'étais pas trop gênée. De toute façon, 602 pages à colorer ça fait long. Je sais pas encore si je me lance toute seule avec mes crayons de couleurs pendant mes cours chiants ou si je le refile à mon petit cousin pour qu'il fasse un coloriage. 

 

Bref, si vous avez un peu de courage et le goût de l'aventure, si vous avez envie de voir ce que ça donne une BD un peu "new wave" qui sort du cadre des 48 pages en format 24x32 (parce que c'est tellement rebelle de lire des BD), franchement lancez-vous et venez me donner votre avis à vous aussi. Pour l'acheter c'est ici :  http://www.amazon.fr/De-mal-pis-Alex-Robinson/dp/2878270835.

 

Love, Choufleur.

Publié dans BD

Commenter cet article